In love we trust

C’était beau, cette manifestation. On pouvait sentir l’ivresse de la foule. On voyait des drapeaux colorés, des pancartes drôles, des robes de mariée. On entendait de la musique dans la rue, des slogans provocateurs, des cris et des rires. Ça sentait bon la solidarité, la cohésion, voire même (osons le mot qui flirte avec l’inceste pour certains élus UMP) la fraternité – un baume aux cœurs des homos, coeurs un peu trop abîmés, ces derniers temps, par un flot continu d’insultes d’autant plus blessantes qu’elles restent désespérément banalisées et impunies. Il était temps, grand temps, d’y mettre un coup d’arrêt, un coup sec, définitif, sans appel.

Amour

C’était beau mais en grattant, en observant, on pouvait sentir une certaine amertume, une aigreur bien enfouie sous les manteaux d’hiver. Comme une rancœur d’avoir à battre les pavés de la capitale du pays des Droits de l’Homme pour rappeler que ce droit aussi universel qu’est l’égalité nous est autant dû qu’à notre frère hétérosexuel. D’en être à rendre des comptes à la société sur notre identité, notre mode de vie, notre sexualité, notre capacité à aimer. De devoir compter les rangs en espérant mobiliser plus de personnes que le camp adverse n’a recruté de bien-pensants prêchant l’homophobie en toute liberté.

Haine

Et si cette manifestation a moins rassemblé que Frigide Barjot, si nous étions moins nombreux à réclamer l’égalité et le respect qu’ils n’étaient à nous expliquer que nous n’étions pas des Hommes comme les autres, c’est que la peur a toujours mobilisé plus massivement que l’espoir. Or, aujourd’hui, au-delà du mariage, au-delà de l’adoption, au-delà de la PMA, c’était bien l’espoir d’un monde plus juste qui a guidé nos pas de la Bastille au Luxembourg, et non la peur de l’inconnu. Aujourd’hui, nous avons enfin opposé le grand mur fleuri de notre fierté et de notre confiance en l’avenir à l’épidémie toxique de mépris et de défiance. C’était la marche du progrès contre la menace conservatrice. La célébration de l’amour contre la pullulation de la haine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s